Lors d'une discussion entre utilisateurs iphone et utilisateurs Android, une idée est venue: et si les acheteurs Google Android achetaient moins que les utilisateurs iphone ? L'hypothèse se devait d'être vérifiée. Une étude américaine de février 2010 confirme cette intuition.

Admob, le réseau publicitaire mobile dominant qui publie nombre d'étude sur les usages du web mobile, indique dans son étude de janvier 2010 que 50% des utilisateurs iphone achètent au moins une application par mois, tandis que seulement 21% des utilisateurs Google Android achètent au moins une application par mois.

L'explication simple serait sociologique: les utilisateurs iphone seraient plus consommateurs par essence. Cela simplifierait nombre de décisions de portage cross plateformes des applications.

Malheureusement, d'autres facteurs, non étudiés à ce jour biaisent les chiffres: à l'heure où l'étude a été réalisée, la plateforme de développement sur l'iphone était lancée depuis beaucoup plus longtemps, ce qui a généré une pléthore d'applications iphone. L'offre pourrait donc pousser la consommation. Mais cette abondance d'applications pourrait aussi avoir faconné les habitudes de consommations des utilisateurs iphone, qui deviendraient encore plus une cible de choix pour les éditeurs d'application, ce qui renforcerait encore l'offre d'application et la propension des utilisateurs iphone à consommer, etc...

Autant d'hypothèses qui mériteront d'être étudier à l'avenir.

Quelles conclusions intermédiaires en tirer concernant le portage cross plateforme pour la France ?

Le paysage français où l'iphone est encore ultra dominant, est actuellement différent des Etats Unis où Google Android fait jeu égal avec l'iphone. Donc, pour la France, actuellement, voici deux approches possibles:

  • Si votre budget développement est limité, concentrez vos moyens sur l'iphone, testez votre capacité à faire adopter votre application, améliorez l'ergonomie et une fois, bien avancé dans la courbe d'expérience, si les revenus éventuels générés par la vente de l'application iphone où l'audience, le justifient, portez là sur Google Android. Sinon, contentez-vous de l'iphone en attendant que la part de Google Android en France ait augmenté.
  • Si votre budget (développement + promotion) est large et que vous avez de grandes ambitions, lancez l'application sur les deux plateformes, en sachant que le ROI de l'application Google Android sera inférieur, mais qu'en même temps, la concurrence sera moins rude sur cette seconde plateforme.

Contenus connexes

Raphael Richard

Raphaël Richard, spécialiste en référencement naturel, marketing à la performance et eréputation.

Créateur du site

Tribune Libre

Offre d'emploi

L'agence de référencement publie actuellement une offre d'emploi référencement. Passionné à des moteurs de recherche et du SEO, connectez-vous.

eXTReMe Tracker