L'Afrique représente maintenant 10% du nombre total des abonnés au téléphone mobile dans le monde. Ce chiffre, largement repris, par de nombreux blogs mérite toutefois d'être commenté: en Afrique, la majorité des utilisateurs du téléphone mobile ne sont pas réellement abonnés, avec une formule de type forfait, mais recourent largement aux cartes prépayées.

Les téléphones mobiles sont des téléphones d'entrée de gamme (ce qui explique que Nokia ait une part de marché plus importante que dans le reste du monde).

Le téléphone mobile vient combler plusieurs trous dans les infrastructures africaines: le trou dans l'infrastructure télécom tout d'abord, puisque les réseaux sans fil ont permis de donner accès au téléphone à la majeur partie des africains, en raison de leur moindre coût de déploiement.

Le trou dans le système bancaire: de nombreux africains utilisent leur téléphone mobile comme principal outil d'échange avec leur banque. A l'avenir même, compte tenu du faible de taux de bancarisation en Afrique, le téléphone mobile pourrait devenir l'équivalent de la carte bleue en Europe.

Notons que de nombreux relais GSM fonctionnent grâce des générateurs électriques fonctionnant au diesel.

Contenus connexes

Raphael Richard

Raphaël Richard, spécialiste en référencement naturel, marketing à la performance et eréputation.

Créateur du site

Tribune Libre

Offre d'emploi

L'agence de référencement publie actuellement une offre d'emploi référencement. Passionné à des moteurs de recherche et du SEO, connectez-vous.

eXTReMe Tracker